​du lavis ...  pourquoi "autrement "?​​​
"Autrement" dans la démarche comme dans l'état d'esprit 
Un graphisme "sur mesure" avec une démarche libérée des contraintes classiques.

Conception graphique et technique dans le respect absolu du document.

Le tire-lignes reste l'outil de base, mais on peut avoir aussi recours à toutes sortes d'autres instruments, parfois inattendus.

Tout est permis, rien n'est imposé; seule l'harmonie finale compte.
 

Une  démarche libre qui n'exclut pas une mise en oeuvre rigoureuse comme c'est le cas en lavis "classique"

 

C'est dans un esprit de compagnonnage plaisant que se fait la transmission de ce savoir-faire, avec une diffusion que je souhaite aussi large que possible. On donne tout.

 

parcours​:  une  découverte

​

 

 

L'expérience acquise avec

" l'Encadrement Autrement"

a renforcé mon expérience

et mon goût d' apprendre à apprendre.



 

Par la suite, la  formation académique 

des Ateliers de Vienne, assortie de quelques rencontres marquantes, ont été déterminantes.



 

Enfin, l' indispensable apprentissage "par l''erreur"

m'a confirmé que la modernisation du lavis classique

ouvre d'incroyables perspectives créatives et esthétiques.

 
du  matériel  précis  et  fiable

 

 

​Mines fines, gommes, 

règles et équerres millimétriques

pour les travaux préparatoires...



Tire-lignes, pinceaux ,

encres indélébiles et aquarelles

pour les traits et les teintes...

Le support du lavis est un contrecollé  

d'excellente qualité

pour supporter au mieux les contraintes d'absorption : 

encres, aquarelles, eau...


 

et le temps s'arrête...​




Bien que nous ayons à notre disposition des outils précis, l'apprentissage du lavis reste exigeant; la qualité primordiale  est juste d'être passionné,  et surtout ... d'apprendre à se faire confiance!

 

On se réserve nous-mêmes de drôles de surprises; ainsi on se découvre persévérant, concentré, alors qu'on se croyait "nul en dessin",  ou "pas capable de"...

 

Un apprentissage inhabituel qui nécessite calme et  sérénité, et qui "vide la tête" , avec au bout du chemin, l'immense satisfaction de s'être dépassé: jubilation...


S'exercer, travailler dans la sérénité  est la clé: recommencer le même geste de nombreuses fois est la seule recette pour avoir "le coup de main".​

 une  vraie  passion ...

 

de  l'exigeance

 

 


C'est un fait, le lavis est d'exécution délicate,

et exige autant de patience que de passion.


D' élaboration lente et progressive,

la conception du graphisme, le tracé des traits et la coloration

sont des étapes qui nécessitent la maîtrise du geste,

... ainsi qu'une bonne  maîtrise de soi !

 

Le lavis reste une activité exigeante:

une tâche d'encre mal placée peut tout compromettre...

Quantité de "petits trucs"  permettent toutefois de faire disparaitre

les imperfections, donnant  l'illusion d'un travail "parfait".

 

Créneau non standardisé, le lavis ainsi abordé reste l'objet d'un apprentissage permanent, toujours formateur,  quel que soit le niveau.



des  ​références  artistiques  comme  base
 
 
Ce sont les références à  diverses "sources" comme

l'architecture et l'histoire de l'art,

mais aussi  la connaissance des styles ,

les motifs ornementaux, la mode,  le thème industriel etc.,

qui permettent la conception d'un dessin ou d'un graphisme 

adapté spécifiquement au document.

 

Il s'agit ensuite de placer ce graphisme au sein du montage

pour que l'ensemble soit sobre et harmonieux.

 

Voilà la base de la conception du lavis,

qui contrairement à l'encadrement,

n'utilise aucune façon de procéder déjà établie .

 

 

Dès lors que le geste est acquis,

les perspectives de créativité s'ouvrent, illimitées.

La sobriété des traits, l'originalité du graphisme et des teintes

personnalise le travail pour rendre le lavis unique et original.

  • facebook